Articles

Table ronde #ADN2020 : Quel numérique pour quelle école ?

J’ai eu le plaisir d’animer la table ronde « quel numérique pour quelle école » aux Assises du Numérique, organisées par le syndicat mixte Seine et Yvelines Numérique. Voici l’introduction que j’ai faite à cette occasion.

Bonjour à toutes et à tous, et merci d’être présents nombreux dans un contexte aussi particulier. Je suis très honoré d’introduire et animer cette table ronde, qui a pour intitulé « quel numérique pour quelle école ? »

Continuer la lecture de « Table ronde #ADN2020 : Quel numérique pour quelle école ? »

Webinar Culture numérique le 20 octobre à 18h

Le webinar s’est déroulé, vous pouvez accéder à la vidéo replay et aux ressources sur cette page.

Je vous propose une conférence suivi d’échanges autour de quelques enjeux du numérique : accès aux connaissances, rapport aux traces, amplification des biais.

Cette conférence est grand public, mais elle concerne notamment les enseignants et tous les professionnels de l’éducation.

La conférence durera moins d’une heure et sera suivi d’échanges avec celles et ceux qui le souhaitent.

Date : 8 octobre 2020 à 18h

Inscription

En passant : ma position sur la 5G + veille

Ce court article est une reprise d’un thread que j’ai publié sur Twitter le 20 septembre 2020, avec quelques ajouts et corrections. Je propose aussi une curation d’articles de veille et réflexion plus bas.

Je ressens le besoin de partager ma position sur la 5G. Ça fourmille en ce moment sur Twitter et franchement, je n’aime pas ce que je lis. Je fais donc un écart exceptionnel à ma relative neutralité sur ce réseau (NDR : je partage plus volontiers mes idées sur ce site).

Tout d’abord, je regrette vraiment que même dans ma bulle « d’experts du numérique », le débat soit autant polarisé. On a l’impression d’avoir des lobbys pro 5G et anti 5G qui s’affrontent, c’est caricatural et parfois triste.

La 5G est une technologie (pas la première, pas la dernière) qui nous interroge sur la façon dont nous projetons notre société dans les 10, 20, 30 ans. Tout le monde est à peu près d’accord pour dire que son implémentation ne changera rien tout de suite. Mais je me permets de vous partager trois convictions de non-expert :

  1. Avec tout le respect que je dois aux informaticien·ne·s et aux technicien·ne·s, je soutiens que l’essentiel du débat sur la 5G ne repose PAS sur ses considérations techniques. Il pose des questions sociétales, anthropologiques, philosophiques. Qu’est-ce que bien vivre aujourd’hui ? Quel degré de connexion ? Faut-il accélérer ou ralentir ? Comment faire à nouveau société ? Etc.
  2. Je n’ai pas encore entendu ou lu le moindre argument convainquant pour justifier la 5G. Les usages imaginés (objets connectés grand public, voiture autonome, réalité virtuelle à fond, etc.) ne me semblent pas être des progrès sociétaux. Si la 5G est fondamentalement un projet industriel, alors prévoyons un déploiement limité aux zones industrielles.
  3. Je n’ai pas non plus entendu ou lu le moindre argument convainquant pour justifier d’une quelconque urgence sur la 5G. Ni économique ni technologique, en tout cas rien de sérieux.

En guise de conclusion, je répète ce que j’ai dit depuis quelques jours : nous avons besoin de beaucoup plus de débats de société autour des technologies, et la 5G est un très bon premier cas d’étude. Ces débats doivent inclure la technique mais aussi les sciences humaines.

Je ne comprends pas en quoi réclamer ce(s) débat(s) peut poser problème, si cela se fait sur des bases sérieuses et avec des arguments de qualité.

Merci pour votre attention. Je suis ok pour échanger (par commentaire, par mail) mais seulement si c’est courtois et constructif.

PS : je ne suis pas un expert (NDR : de la 5G, et des sujets techniques en général), et ne me revendique pas comme tel.

PS2 : Le marteau de mon image de départ est un clin d’œil à l’outil, qu’on a tendance à croire neutre par nature, et qui pourtant n’en est rien. Aucune technologie n’est totalement neutre, elle est toujours éminemment politique.

Continuer la lecture de « En passant : ma position sur la 5G + veille »

Dans la presse : « Et si l’école passait vraiment au numérique » – Les Échos

J’ai été cité dans un article de Frank Niedercorn dans le journal Les Échos.

Je trouve l’article juste et équilibré, même si face à un sujet si complexe il reste forcément en surface (en vue d’une suite ?). De nombreux acteurs légitimes ont été interrogés : Laurent Jeannin, Philippe Meirieu, Bruno Devauchelle.

Voici la citation qui me concerne :

Autre risque, celui de la fascination pour la technologie, prévient Louis Derrac, consultant et formateur indépendant spécialiste de l’éducation et de la culture numérique : « Les EdTechs se fourvoient souvent en vendant du très high-tech, alors que ce qui marche est souvent très low-tech. »

Vous pouvez retrouver l’article complet ici (réservé aux abonnés)

Continuer la lecture de « Dans la presse : « Et si l’école passait vraiment au numérique » – Les Échos »

L’Éducation nationale doit adopter une politique de numérique responsable

Le numérique responsable, selon l’Institut du même nom, est un numérique écologique, éthique et inclusif.

  • Écologique, parce que le numérique est un acteur majeur d’émission de gaz à effet de serre (et en progression exponentielle !).
  • Éthique, parce que le numérique est devenu trop souvent invisible, incompris, aussi simple à l’usage qu’il est complexe sous le capot, et qu’il doit (re)devenir transparent, responsable, social.
  • Inclusif, parce que le numérique ne doit pas être un nouveau facteur d’exclusion sociale des personnes, que ce soit en termes d’accessibilité (personnes à handicap notamment), d’accès (équipement et infrastructure numériques) ou de compréhension (méconnaissance des usages).

Sur ces trois aspects, la politique de l’Éducation nationale doit être exemplaire. Or cette politique est loin d’être parfaitement définie, et a besoin d’être menée de manière concertée par tous ses acteurs, nationaux ou locaux : le ministère de l’Éducation nationale et ses services décentralisés (académies, DSDEN), les collectivités (régions, départements et villes), les établissements scolaires.

En vue des États généraux du numérique pour l’éducation, prévus pour novembre 2020, il parait opportun de rappeler quelques principes impératifs pour mener une politique de numérique responsable.

Continuer la lecture de « L’Éducation nationale doit adopter une politique de numérique responsable »

Tribune : « Le solutionnisme numérique ne sauvera pas l’école »

Cette tribune a été publiée initialement sur le site Le Monde (voir l’article). Avec leur autorisation, je la reproduis sur mon site. Elle poursuit la réflexion entamée dans un article précédent : Quelle place donner au numérique dans « l’école d’après » ? [Feat Le Mouton Numérique]

L’école n’a pas attendu d’être confinée pour s’interroger sur la place qu’elle devait donner aux technologies numériques. La période actuelle a toutefois fortement relancé les enchères et la petite musique selon laquelle les outils et ressources numériques étaient non seulement indispensables à l’école, mais pourraient la guérir de tous ses maux. Il faut résister à cette croyance d’un « solutionnisme numérique » et profiter des prochains états généraux du numérique pour l’éducation, qui seront organisés en novembre par le ministère de l’éducation nationale, pour (re)penser la place du numérique dans l’école.

Continuer la lecture de « Tribune : « Le solutionnisme numérique ne sauvera pas l’école » »

Lettre d’amour et de soutien aux enseignants

Ce n’est pas vraiment mon style d’écrire ce genre d’article. Un article d’humeur.

D’abord parce que je n’ai pas vraiment l’audience pour le justifier. Ensuite parce que je crois qu’à trop vouloir s’exprimer, on devient inaudible.

Mais je vais faire une exception pour envoyer un message de soutien aux enseignants, que je côtoie de près et aime d’amour depuis 8 ans. L’énième #profbashing qu’ils subissent actuellement m’est intolérable…

Continuer la lecture de « Lettre d’amour et de soutien aux enseignants »

Quelle place donner au numérique dans « l’école d’après » ? [Feat Le Mouton Numérique]

La place du numérique dans l’éducation, voilà un sujet qui n’a pas manqué d’alimenter l’actualité spécialisée et généraliste des derniers mois. Cet article, co-publié avec l’association Le Mouton Numérique, propose une première brique de réflexion suite à la veille contributive que nous avons lancé le 7 avril 2020. Cette veille regroupe aujourd’hui près de 300 articles de plus de 10 pays. Pour ceux qui ne connaîtraient pas l’association, Le Mouton Numérique est un « sheep tank » de réflexions autour de nos vies désormais numériques. N’hésitez pas à la suivre.

Le but de cet article est de réfléchir à la place à donner au numérique dans « l’école d’après ». Il s’agit d’une invitation à la réflexion, aux échanges, aux contributions de chacune et de chacun.

D’autres articles sont prévus avec des acteurs de l’éducation. Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à me contacter.

Continuer la lecture de « Quelle place donner au numérique dans « l’école d’après » ? [Feat Le Mouton Numérique] »

Les stratégies de réouverture des écoles à l’international

Selon le suivi de l’UNESCO, 71 pays ont annoncé la réouverture de leurs écoles. Parmi eux, 12 ont déjà réouvert. 52, dont la France, ont décidé d’une date de réouverture au cours de l’année scolaire actuelle, et 7 ont reporté la réouverture à l’année suivante. 128 pays n’ont quant à eux pas encore annoncé de dates.

Pourquoi rouvrir les écoles ? Quelles sont les organisations internationales impliquées ? Quelles sont les différences d’approches entre pays ? Cet article propose un petit tour d’horizon.

Cet article entre dans le cadre d’une veille contributive, et je précise que je ne suis pas journaliste.

Si vous repérez une inexactitude, ou si vous avez des informations complémentaires, n’hésitez pas à me contacter, et j’alimenterai cet article. Merci pour votre bienveillance.

Continuer la lecture de « Les stratégies de réouverture des écoles à l’international »

Les injonctions de la continuité pédagogique selon les pays

Les mots ont un sens. En France, dès le 16 mars, le Ministère de l’Éducation nationale a annoncé que le système éducatif assurerait une « continuité pédagogique ». Un terme qui ne compte aujourd’hui plus beaucoup de défenseurs. Le nom de la plateforme du Cned, « Ma classe à la maison », a fait lui aussi parler de lui. Il annonçait, lui aussi, qu’on ferait pareil mais à distance. Qu’on amènerait la classe à la maison.

Comment les choses se sont-elles passées dans d’autres pays ? Quels mots ont été employés, quels premiers discours ont été tissés ? Cela m’intéressait d’en savoir davantage. Au passage, on en apprend beaucoup sur les différences de systèmes éducatifs et politiques.

Cet article entre dans le cadre d’une veille contributive, et je précise que je ne suis pas journaliste.

Si vous repérez une inexactitude, ou si vous avez des informations complémentaires, n’hésitez pas à me contacter, et j’alimenterai cet article. Merci pour votre bienveillance.

Continuer la lecture de « Les injonctions de la continuité pédagogique selon les pays »