C’est l’été : quelques citations qui m’ont marquées

C’est l’été, il fait encore (trop) chaud, et l’écriture d’article de fond est difficile (pourtant j’en ai un de presque prêt et j’ai vraiment hâte de vous le partager !). En parallèle, je vous propose donc des billets plus spontanés, ici et sur le « mini-média » que je coanime, Alternatives Numériques. Je vous avais également proposé un peu de lecture estivale, piochée dans mes derniers articles préférés.

Voici donc quelques citations qui m’ont marquées ces dernières années. Ce n’est ni exhaustif ni totalement réfléchi, je me limite à celles qui m’ont le plus touchées, pour en dire quelques mots à chaque fois.


Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n’écoute, il faut toujours recommencer.

André Gide

Une citation souvent connue des didacticiens et des pédagogues qui savent que l’éducation est entre autres un art de la répétition. En ce qui me concerne, c’est devenu un rappel précieux pour m’aider à surmonter mon syndrome de l’imposteur, et le complexe de l’écriture en général.


Seul est digne de toi ce qui est bon pour tous. Seul mérite d’être produit ce qui ne privilégie ni n’abaisse personne. Nous pouvons être plus heureux avec moins d’opulence, car dans une société sans privilège, il n’y a pas de pauvres.

André Gorz

André Gorz, c’est un de mes chouchous absolus, je le reconnais volontiers. Mais cette citation m’a touché avec une force absolue. Elle m’a permis de donner du sens à la véritable « soutenabilité humaine et environnementale ». Ce n’est pas seulement de rendre soutenable les privilèges de quelques-uns. C’est de rendre soutenable la vie de toutes et tous. Pour découvrir André Gorz, vous pouvez son texte visionnaire de 1974, leur écologie et la nôtre.


La dignité du présent est ce qu’il nous reste de plus sûr face à l’improbabilité des victoires futures.

Corinne Morel Darleux – Plutôt couler en beauté que flotter sans grâce

L’essai de Corinne Morel Darleux m’a beaucoup touché, à commencer par son titre puissant et magnifique. Il exprime en toute beauté et simplicité ma philosophie face à la pensée utilitariste : si je dois choisir entre deux actions impossibles (par exemple sauver la planète en instaurant une didacture atroce, ou la laisser s’effondrer), je préfère effectivement couler en beauté plutôt que flotter sans grâce. Dans son essai, plusieurs concepts sont présentés, parmi lesquels le refus de parvenir, la dignité du présent (magnifique proposition et objet de la citation), la nécessité d’archipéliser les îlots de résistance, ou encore de cesser de nuire.


Qui enseigne sans émanciper abrutit. Et qui émancipe n’a pas à se préoccuper de ce que l’émancipé doit apprendre.

Jacques Ranciere – Le Maitre ignorant

Une belle citation qui m’a bousculé, et qui continue de beaucoup m’inspirer, comme observateur du monde éducatif au sens large (éducation nationale, éducation populaire, médiation numérique…) et comme enseignant et formateur.


Il existe de très nombreux types d’exclusions intersectionnelles – pas seulement les femmes noires, mais aussi les autres femmes de couleur. Pas seulement les personnes de couleur, mais aussi les personnes handicapées. Les immigrés. Les personnes LGBTQ. Les autochtones.

Kimberle Williams Crenshaw

Pour moi qui suis un homme blanc, privilégié, hétérosexuel, jeune et sans gros handicap (pour le moment), la découverte progressive des inégalités, des injustices, des discriminations, du sexisme et du racisme, de l’homophobie et de la transphobie, du validisme et de l’âgisme, a toujours été un sujet de révolte et de malaise. De révolte car je déteste les inégalités, les injustices et les discriminations. De malaise, car je n’ai pu que mesurer progressivement l’étendue de mes injustes privilèges, dont je n’ai fait qu’hériter. La pensée intersectionnelle, malheureusement caricaturée en France et ailleurs, a donc été une grande découverte, et reste une source de réflexion et d’importante stimulation intellectuelle.


Je me sens bien plus fier de la victoire que je remporte sur moi quand, dans l’ardeur même du combat, je m’oblige à plier sous la force du raisonnement de mon adversaire que je ne me sens gré de la victoire que je remporte sur lui grâce à sa faiblesse…

Montaigne – Les essais – Livre 3, Chapitre 8 « L’art de la conversation »

Je n’ai pas encore lu l’entièreté des essais de Montaigne, mais ça fait vraiment partie de mes objectifs de lecture à moyen terme ! J’en ai en revanche lu plusieurs passages clés, dont celui-ci, qui m’a particulièrement marquant. Grand amateur de discussions politiques et philosophiques, j’en ai retenu que l’enjeu n’est pas toujours de triompher de l’autre, mais parfois de savoir triompher de soi,de reconnaître à l’autre ses arguments, de se méfier de ses propres opinions et de l’irrépressible tentation de les tenir pour des vérités.


Le problème avec ce monde est que les personnes intelligentes sont pleines de doutes tandis que les personnes stupides sont pleines de confiance.

Charles Buckowski. Artiste, écrivain, Poète, Romancier (1920 – 1994)

Pas grand-chose à ajouter à cette citation, si ce n’est que ce n’est peut-être pas tant une question d’intelligence qu’une question de légitimité. Que ce soit dans le débat public ou médiatique (sans parler des réseaux sociaux), les personnes (souvent des hommes au passage) qui prennent le plus la parole, ou le pouvoir, ne sont malheureusement pas toujours celles qui seraient les plus légitimes pour le faire.


Et vous, quelles sont vos citations préférées ? N’hésitez pas à me les partager par mail, ou sur Mastodon 🙂

Photo de Lukasz Szmigiel sur Unsplash

Publié dans

Bonjour, et merci de me lire. Vous voulez réagir à cet article ? Poursuivons la discussion par mail, ou sur Mastodon !

Vous êtes nouveau sur ce site ? Voici une 😀 page pour commencer. Si vous cherchez quelque chose de précis, n’hésitez pas à faire une 🔍 recherche. Vous pouvez autrement vous laisser guider par les 🔗 hyperliens et vous perdre un peu, c’est bien aussi.

Si vous souhaitez me suivre sans dépendre d’un rézosocial quelconque, le mieux est de suivre le 📰 flux RSS, ou de vous abonner à ma 📩 newsletter. Enfin, si vous êtes un lecteur régulier (ou pas) et que ce site vous est utile, vous pouvez ❤️ me soutenir. Bonne exploration.