Quelques remarques sur la folle actu Twitter

Illustration de Manu Cornet, ex-employé de Twitter

Ma première analyse, après un énième article lu sur Le Monde, c’est celle-ci : 🍿🍿🍿🍿🍿. Plus sérieusement, voilà quelques réflexions sur ce qu’il se passe. Vous pouvez réagir dans les commentaires, ça me fera plaisir de vous lire.

Gestion de presse catastrophique

Il n’est pas tout à fait surprenant que Twitter soit devenu (malgré lui, ou pas) le marronnier de la presse spécialisée et même généraliste (quasiment un article par jour au journal Le Monde). Ce qui est l’est (surprenant) c’est que Musk et ses équipes RP l’aient aussi mal anticipé. La gestion de communication (de crise) est défaillante. La couverture médiatique est unanimement catastrophique. S’il y a un but caché dans celle-ci, je ne le vois pas.

Je repense à mes cours de communication de crise. Le rachat de Twitter et ses suites feront sans nul doute un cas d’école croustillant pour les décennies à venir.

« Pauvres » employés Twitter

Il n’est jamais agréable de perdre son boulot, surtout dans les conditions qui sont celles des ex-employés de Twitter. Mais, avant de les plaindre1, n’oublions pas que ces salariés sont très majoritairement des ultra-privilégiés. À priori, ils savaient ce qu’ils faisaient en choisissant de travailler chez Twitter, plus généralement dans l’écosystème de la Silicon Valley. Gros salaires, bonne mutuelle santé, avantages en nature multiples. En contrepartie, management sauce startup à la « work hard, play hard ». Investisseurs capricieux. Bulle économique. C’est le jeu…

N’oubliez pas l’un des adages de la Valley : « il n’y a pas d’échec, seulement de l’expérience et des apprentissages ». Bref, ne plaignons pas exagérément les ex Tweeps (surnom donné aux salariés Twitter), ils sauront rebondir chez un autre géant de la tech. Peut-être en profiteront-ils pour rejoindre une entreprise plus éthique et respectueuse de ses utilisateurs ?

Stratégie du choc ?

S’il y a une stratégie qui peut donner du sens à cette séquence ubuesque et encore en cours, c’est la fameuse stratégie du choc théorisée par Naomi Klein. D’une certaine manière, Musk secoue le cocotier Twitter. Il fait fuir, autant côté salariés, utilisateurs qu’annonceurs, les modérés, les militants progressistes. Et aussi ceux qui s’accrochaient pour ne pas laisser le réseau au camp politique d’en face, plus virulent.

Finalement, peut-être que Musk veut transformer Twitter en Truth Social, le réseau social de Trump, qui n’a pas fonctionné à cause de l’effet réseau. Le même effet réseau qui rend si difficile l’adoption de Mastodon. Ainsi, Twitter, un réseau social qui rassemblait « tout le monde », tout en penchant à droite2, se transformerait en réseau de droite. Pendant que Mastodon resterait un réseau de gauche ?

Ne jamais négliger l’erreur humaine

De nombreux indices laissent à penser que Musk s’est mis en tête d’acheter Twitter sur un coup de tête. Comme un défi que s’envoient des gosses3, lui ayant plus d’argent que d’autres dans sa tirelire. Or Musk s’est rendu compte entre-temps qu’il avait survalorisé Twitter, que la conjoncture avait largement changé en six mois (inflation, secteur de la tech en crise, modèle publicitaire remis en question).

Finalement, la conclusion de tout ça, c’est peut-être qu’il n’y avait pas de plan, et qu’il n’y en a toujours pas. Cela devrait nous démontrer qu’il est insensé que des places publiques aussi importantes que Twitter (mais aussi Facebook, et Youtube), puissent être contrôlées par des personnes seules, et par nature, faillibles. L’erreur est humaine, mais dans une société démocratique, il nous faut des contre-pouvoirs à la hauteur des pouvoirs en question.

Conclusion : venez sur Mastodon. Donnez leur chance à des alternatives numériques respectueuses.


Bonjour, et merci de me lire ! Vous êtes nouveau sur ce site ? Voici une 😀 page pour commencer. Si vous cherchez quelque chose de précis, n’hésitez pas à faire une 🔍 recherche. Vous pouvez autrement vous laisser guider par les 🔗 hyperliens et vous perdre un peu, c’est bien aussi.

Si vous souhaitez me suivre sans dépendre d’un rézosocial quelconque, le mieux est de suivre le 📰 flux RSS, ou de vous abonner à ma 📩 newsletter. Enfin, si vous êtes un lecteur régulier (ou pas) et que ce site vous est utile, vous pouvez ❤️ me soutenir. Bonne exploration.

Notes de bas de page

  1. J’ai même lu qu’un de nos ministres leur proposait de venir travailler en France. Si seulement il avait le même niveau d’attention pour les demandeurs d’emploi maltraités par Pôle Emploi (notamment dans sa version numérique), ce serait bien aussi…
  2. L’algorithme de Twitter amplifie plus les contenus de droite que ceux de gauche
  3. Les SMS d’Elon Musk dévoilent son plan pour Twitter : il n’avait pas de plan

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.