Le numérique acceptable

Dans la droite ligne d’André Gorz et d’Ivan Illich, voilà une ébauche de ce en quoi consiste pour moi un numérique acceptable. Car si le numérique est un fait social total, il est aussi la somme d’un ensemble de « choses » plus ou moins utiles, désirables, soutenables.

Nous devons politiser les choix techniques et technologiques et pour cela, il est utile d’avoir des outils d’aide à la décision. Cette réflexion n’est absolument pas aboutie, je sais que d’autres modèles existent et je vais aller les exhumer. Vos commentaires et retours sont les bienvenus comme toujours.

Les inspirations

André Gorz : « Seul est digne de toi ce qui est bon pour tous. Seul mérite d’être produit ce qui ne privilégie ni n’abaisse personne. Nous pouvons être plus heureux avec moins d’opulence, car dans une société sans privilège, il n’y a pas de pauvres ».

Ivan Illich : « L’outil juste répond à trois exigences : il est générateur d’efficience sans dégrader l’autonomie personnelle, il ne suscite ni esclaves ni maîtres, il élargit le rayon d’action personnel ».

Dessin réalisé sur Diagrams (ancien Draw.io), encore un outil en ligne génial et entièrement libre.


Bonjour, et merci de me lire ! Vous êtes nouveau sur ce site ? Voici une 😀 page pour commencer. Si vous cherchez quelque chose de précis, n’hésitez pas à faire une 🔍 recherche. Vous pouvez autrement vous laisser guider par les 🔗 hyperliens et vous perdre un peu, c’est bien aussi.

Si vous souhaitez me suivre sans dépendre d’un rézosocial quelconque, le mieux est de suivre le 📰 flux RSS, ou de vous abonner à ma 📩 newsletter. Enfin, si vous êtes un lecteur régulier (ou pas) et que ce site vous est utile, vous pouvez ❤️ me soutenir. Bonne exploration.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.