S’abonner à des sites ou des blogs grâce au flux RSS

Depuis quelques temps, je vous parle de mon regret de dépendre des réseaux sociaux pour que mes articles parviennent à leurs lecteurs. À ma toute petite échelle je suis victime, comme tous les producteurs de contenus (y compris la presse) de ce qu’on appelle l’infomédiation. C’est à dire que mes lecteurs passent pour la quasi-totalité de leurs visites sur mon site par un intermédiaire. De manière écrasante, cet intermédiaire est Google, Facebook (et Instagram) ou Twitter.

Cette infomédiation présente pourtant plusieurs inconvénients, pour le lecteur comme pour le créateur de contenu. Pour le lecteur, ce sont des algorithmes qui déterminent votre flux d’actualité, et qui classent l’importance des réponses car vous n’avez pas le temps de tout lire. Or ces algorithmes n’ont pas vraiment votre stimulation intellectuelle ou le pluralisme de l’information à cœur. Pour le créateur de contenus, dépendre de ces infomédiaires est également une situation précaire, puisqu’on dépend à nouveau du bon vouloir des algorithmes pour que son article ressorte, fasse le buzz, avec tous les effets que ça peut avoir sur la rédaction, le choix du titre, la longueur de l’article, la profondeur des sujets traités, etc.

Pour ces raisons, il me semble de plus en plus préférable de moins dépendre de ces algorithmes pour accéder à l’information des sites et des blogs qu’on aime. Et la chance que nous avons, c’est que le web permet cela depuis 1999, au travers du format RSS.

Comment s’abonner à des sites et blogs grâce au flux RSS ?

D’abord, il vous faut un agrégateur de flux RSS. En voici quelques-uns : Feedly (freemium), Innoreader (freemium) Feedbin (4,5 € / mois), Flus (3 € / mois). Personnellement je conseille les deux derniers, ça vous reviendra à 30 ou 45 euros à l’année, sans pub et avec toutes les fonctionnalités attendues.

Une fois que vous aurez choisi votre agrégateur, le fonctionnement est globalement le même, vous allez pouvoir ajouter les liens des sites que vous voulez suivre. Le plus souvent, il suffira de rajouter le lien du site. Chez moi, par exemple, c’est louisderrac.com. Et comme vous le voyez ci-dessous, Feedbin reconnaît comme un grand le lien de mon flux RSS, louisderrac.com/feed.

Que faire si votre agrégateur ne trouve pas tout seul le lien du flux RSS ? Dans la très grande majorité des cas, les sites internet qui ont un flux RSS l’affichent. Et sinon, c’est très souvent NOMDUSITE.COM/rss ou NOMDUSITE.COM/feed.

Et voilà, c’est aussi simple que ça. Et voilà à quoi ressemble un agrégateur de flux tout plein d’articles à lire.

Comment accéder aux articles complets ?

Les articles récupérés par votre flux RSS sont hélas le plus souvent tronqués. C’est un choix des créateurs de contenu, que je regrette personnellement. Pourquoi le font-ils ? Parce que c’est souvent sur leur site qu’ils ont leurs annoncent publicitaires, qui leur ramène une part de leur revenu. Pour d’autres, et c’est regrettable je trouve, c’est simplement pour forcer leur audience à aller sur leur site web. Peut-être pour les inciter à lire d’autres articles, s’abonner à leur newsletter, ou encore les contacter. Pour ma part, j’ai fait le choix de laisser l’accès à mes articles en entier. Et je voudrais signaler le comportement assez exemplaire de Nextimpact et Macgénération qui fournissent à leurs abonnés un flux RSS complet, leur permettant justement d’accéder à des articles complets. C’est la bonne méthode, tous les médias devraient procéder ainsi.

Maintenant, comment accéder aux articles complets, rapatriés par votre agrégateur ? La méthode la plus simple, c’est simplement de cliquer sur le titre de l’article qui vous intéresse, et de vous rendre sur le site de l’auteur, ou du média. Une seconde méthode est de passer par une fonctionnalité de votre agrégateur, qui permet parfois d’extraire l’entièreté de l’article.

Une troisième méthode est de passer par des sites, comme MORSS, qui vous permettent de transformer des flux RSS « tronqués » en flux RSS complets. Je fais pour ma part un mix des trois méthodes. Les médias payants notamment ne proposent pour l’instant aucune solution permettant d’accéder au flux RSS de leurs articles, même pour leurs abonnés (des histoires de données et de publicité certainement), ce qui est bien regrettable.

Voilà, vous savez tout !


Bonjour, et merci de me lire ! Vous êtes nouveau sur ce site ? Voici une 😀 page pour commencer. Si vous cherchez quelque chose de précis, n’hésitez pas à faire une 🔍 recherche. Vous pouvez autrement vous laisser guider par les 🔗 hyperliens et vous perdre un peu, c’est bien aussi.

Si vous souhaitez me suivre sans dépendre d’un rézosocial quelconque, le mieux est de suivre le 📰 flux RSS, ou de vous abonner à ma 📩 newsletter. Enfin, si vous êtes un lecteur régulier (ou pas) et que ce site vous est utile, vous pouvez ❤️ me soutenir. Bonne exploration.

5 réflexions au sujet de “S’abonner à des sites ou des blogs grâce au flux RSS”

  1. Coucou. Merci pour le partage de savoirs. Je n’avais jamais compris comment fonctionnait les flux RSS. Même quand c’était la fame et que tous les sites mettaient le logo orange moche en exergue. J’avais l’impression que c’était une geekerie réservée aux happy few qui ont le cerveau en mode Silicon Valley. Je viens de tester un module complémentaire Feedbro sur Firefox, alors c’est un peu laid (soyons honnêtes, on comprend pourquoi tu proposes des versions payantes) mais au moins ça parait pas si sorcier. Pour les gens qui, comme moi, n’ont pas non plus besoin de faire une veille démentielle, je peux conseiller juste de transformer la page d’accueil de Firefox avec en raccourcis les sites d’actualités que vous voulez consulter : j’ai 32 tuiles visibles et c’est déjà bien plus que ce que mon cerveau peut encaisser. Par contre, pas possible de trier, enregistrer, conserver. Bref, tout ça pour dire que ton blog est une vraie mine d’or pour se dégafamiser et défendre un usage convivial du net sans devoir aller farfouiller sur d’obscurs forums avec des captures d’écran de lignes de commande (mon cauchemar). Je dis bravo [emoji applause]

    Répondre
    • Bonjour, et merci beaucoup pour ce commentaire qui donne la pêche !!

      Effectivement en aggrégateur de flux gratuit, je suis un peu sec… Je ne connais guère que Feedly en fait. Après tu peux trouver ici et là des gentils geeks qui hébergent Freshrss et en font profiter quelques personnes (Herminien par exemple ici).

      Tu as raison, il y a d’autres manière de faire sa veille, et de butiner sur le web : ta technique est excellente ! Et pour trier ma fois, il faut aussi se demander si on a vraiment besoin de tout garder 🙂

      Enfin, si tu aimes ce blog, saches que j’ai commencé un jardin numérique en complément, où je liste pas mal d’alternatives numériques également. C’est par ici : https://publish.obsidian.md/louisderrac/Accueil

      Bonne journée !

      Répondre
      • Merci pour les informations complémentaires. Oui j’ai vu que tu avais plein de productions, c’est super. J’ai parcouru le cours sur la culture numérique par exemple. Je viendrai butiner au hasard, comme tu l’encourages. Dans un esprit de promenade numérique.

        Sinon je suis d’accord, on n’a pas besoin de tout garder. Je ne sais pas si l’ère numérique encourage encore plus un penchant archiviste. Je me retrouve souvent avec des dossiers de marque-pages firefox plein à craquer et qui ne me servent pas. Un ami m’avait dit une fois – et je trouve que c’est une bonne règle : « j’arrive ma propre vie, pas le collectif ». Ce qui fait que l’on garde que ce qui ne pourrai pas se retrouver ailleurs.

        Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.