Charlie Hebdo, la réaction des autorités religieuses

À chaque fois qu’un fou criant « Allah Akbar » dans le monde commet des atrocités, les politiques, les médias, la conscience publique estime qu’il est de la responsabilité des autorités religieuses de s’exprimer. Force est de constater qu’après les attentats terribles contre Charlie Hebdo, elles l’ont fait. Paradoxalement, leurs réactions parfois poignantes sont rapportées très pauvrement par les médias qui leur privilégient des « alertes » et des « flash info » anxiogènes, faisant du même coup le jeu des terroristes : instiguer la peur.

Retour sur la situation syrienne

En Syrie, l’espoir d’un printemps arabe tourne aujourd’hui à l’enfer le plus sordide. Un enfer pour la population syrienne qui espérait, comme ses voisins egyptiens, tunisiens et libyens, retrouver une forme de justice sociale, d’égalité, récupérer une fierté confisquée mais surtout se débarasser d’un régime dictatorial et autoritaire. Un enfer parce que depuis 14 mois que le conflit dure, la situation n’a fait que se dégrader.