Comment fonctionnent les élections départementales ?

Le premier tour des élections départementales, c’est demain. Et pourtant, combien de français en comprennent le fonctionnement, le but, et donc les enjeux ? Pas assez, et c’est le but de ce premier article d’un dossier de vulgarisation de la politique que Retrospektives va tenter de vous proposer.

Comment fonctionnent les élections départementales ?

Qui élit-on ?

Commençons par le début : les élections départementales visent à élire au scrutin universel direct les futurs conseillers départementaux (qui s’appelaient jusque là conseillers généraux). Les conseillers départementaux sont les élus qui siègeront au conseil départemental (autrefois appelé conseil général).

Le conseil départemental est quant à lui l’assemblée délibérante d’un département, l’une des collectivités territoriales qui découpent notre pays, et que l’on peut décomposer ainsi :

  1. Etat : Gouvernement
  2. Région : Conseil régional
  3. Département : Conseil départemental
  4. Commune : Conseil municipal (avec un exécutif formé du maire et de ses adjoints)

Nous allons donc élire nos conseillers départementaux qui vont composer l’assemblée de nos 101 départements.

A quoi sert le conseil départemental ?

exposition_nob_2013

C’est une question compliquée, car une réforme est en cours et elle va justement modifier les compétences (= les missions) des conseils départementaux. Jusque là, voici les principales compétences qui étaient exercées :

  • Aide sociale : protection de l’enfance, insertion des personnes en difficulté, aide aux personnes handicapées et âgées.
  • Voirie : gestion et entretien des routes, des transports (bus, tramways)
  • Education : Le département est responsable des collèges (tandis que les régions gèrent les lycées et que les communes s’occupent des écoles élémentaires) : il finance les constructions, la rénovations des établissements, ainsi que leur matériel de fonctionnement.
  • Culture : le département gère les archives départementales ainsi que le patrimoine

Comment fonctionnent les élections ?

Pour mieux comprendre comment fonctionnent les élections départementales, je vous propose de commencer par visionner cette vidéo de 4 mn proposée par Le Monde.fr et qui est assez bien faite.

Le fonctionnement des élections départementales est donc finalement assez simple. Nous allons voter par canton pour un binôme composé d’un homme et d’une femme. Dans chaque canton donc, un binôme sera élu au cours d’un scrutin à deux tours.

Le binome est élu au premier tour s’il obtient plus de 50% des suffrages (majorité absolue) avec au mois 25% des électeurs inscrits. Si aucun binôme ne remplit ces conditions, on procède à un deuxième tour avec les deux binômes arrivés en tête du premier tour (et éventuellement les autres binômes qui auraient fait plus de 12,5% au premier tour). Le binôme élu est alors celui qui obtient le plus de voix (majorité relative) au second tour.

Une fois élus, les binômes de chaque canton vont siéger au conseil départemental et éliront le président ou la présidente du conseil qui dirigera le département pendant 6 ans.

Ce qui veut dire que concrètement, si plus de la moitié des cantons élisent des binômes UMP par exemple (ou UMP + UDI car les binômes ne sont pas nécessairement du même parti), le président élu sera de droite et le conseil général sera de droite.

Voici pour finir quelques chiffres pour mieux se représenter les élections départementales :

  • 101 départements en france
  • 2 054 cantons (24 cantons en moyenne par département)
  • 1 binôme par canton
  • 4 108 conseillers départementaux (40 conseillers en moyenne par département)

J’espère que cet article vous aura permis de mieux comprendre les élections dont le premier tour se tient demain (entre 8h et 18h). Pour de nombreuses raisons mais surtout parce que les compétences et les missions des départements sont mal comprises, les élections départementales ont tendance à être des élections  perçues sur un plan national et non local. Le climat actuel du pays étant par ailleurs mauvais, il est tentant d’appliquer un vote sanction ou de s’abstenir. C’est dommage, car les conseils départementaux ont un impact méconnu et non négligeable sur leur département, par exemple en matière d’éducation.

Du coup, allons tous voter, même blanc !

Pour aller plus loin :

les-quatre-enjeux-des-elections-departementales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *